Peter Szendy – Kant chez les Extraterrestres, Philosofictions Cosmopolitiques

« Kant, oui, a parlé des extraterrestres. » Ainsi pourrait s’ouvrir ce petit traité de philosofiction (comme on parle descience-fiction).
Ce qu’il s’agit avant tout d’interroger, avec ces aliens que Kant a dû prendre au sérieux comme nul autre dans l’histoire de la philosophie, ce sont les limites de la mondialisation. C’est-à-dire ce qu’il nommait le cosmopolitisme.
Toutefois, avant de lire les considérations kantiennes sur les habitants des autres mondes, avant de suivre son aliénologie raisonnée, on en passe par l’analyse de la guerre des étoiles qui fait rage au-dessus de nos têtes. Et l’on envisage d’abord les actuels traités internationaux réglant le droit de l’espace, ainsi que la figure de ces cosmopirates que Carl Schmitt a pu évoquer dans ses écrits tardifs.
À suivre ensuite les allées et venues des extraterrestres dans l’œuvre de Kant, il apparaît qu’ils sont la condition nécessaire pour une introuvable définition de l’humanité. Infigurables, échappant à toute expérience possible, ils sont pourtant inscrits au coeur même du sensible. Ils en sont le point d’Archimède, depuis lequel se trame son partage.
Lire Kant, le lire en le faisant dialoguer avec des films de science-fiction qu’il semble avoir vus d’avance, c’est le faire parler des questions qui nous pressent et nous oppressent : notre planète menacée, l’écologie, la guerre des mondes… Mais c’est aussi tenter de penser, avec lui ou au-delà, ce qu’est un point de vue. »

Les Editions de Minuit

L’avis de Pascal Fechner, Directeur National : un livre certes inégal en intensité et en qualité, mais qui soulève des points de réflexion indispensables à l’ufologie dans sa transformation linguistique, et de fait, son évolution. L’avenir et la pérennité du domaine passerait par les textes d’un philosophe du XVIIIème siècle ? C’est fort possible ! 

Lien vers l’éditeur: 

http://www.leseditionsdeminuit.fr/livre-Kant_chez_les_extraterrestres-2665-1-1-0-1.html

N'oubliez pas de partager ☺

Comments

comments