Hier, nous avons partagé un article du journal régional La Voix Du Nord. Un papier étonnant, dans lequel Sylvie (nom d’emprunt), habitante d’Eppe Sauvage (à quelques kilomètres de Maubeuge) faisait part de son observation en fin d’am le 1er Février. Objet sphérique volant orange à quelques mètres de sa maison, réactions et attitudes de prostation du chien, mouvements oscillatoires et sensation de chaleur émise par le phénomène, transmission d’énergie (émanant du phénomène ?), et surtout l’experiencer aura le reflexe de prendre des clichés du phénomène.

Appel à Témoins : Eppe Sauvage (59) 1er Février 2019

Au préalable, nous rappelons que :

  • nous avons eu connaissance de l’observation par l’article de La Voix du Nord, le témoin ne nous a pas sollicité directement,
  • nous n’avons à ce soir pas eu de contact téléphonique avec le témoin, nous ne disposons pas de son n° de téléphone,
  • nous ne nous sommes pas rendus sur place pour échanger avec le témoin, nous ne disposons pas de son adresse,
  • nous ne disposons pas des photos originales mais de copies d’écran extraites de la vidéo mise en ligne par La Voix Du Nord,

Dès hier soir, nous avons commencé à étudier le matériel à notre disposition. Les enquêteurs Franck Depaillat, Jean François Spiteri, Jean François Ghio, Philippe Mougeot, Eric Barrouillet et moi-même avons travaillé collégialement sur cette observation. Olivier de Sedona (non affilié MUFON France) a également partagé ses conclusions sur notre page Facebook.

Le phénomène photographié présente des caractéristiques qui nous font pencher fortement vers la thèse d’un reflet sur une fenêtre. Entre autre, le phénomène semble être entre les arbres du jardin et du photographe (sa lumière occulte tronc et branches), il serait donc directement dans le jardin de la maison, pas dans le champ. D’autre part, on distingue une source lumineuse au centre du phénomène (flamme, ampoule ?), les contours du phénomène font penser à un cylindre de lampe, la couleur jaune orange est également un élément significatif.

J’ai contacté aujourd’hui l’un des deux journalistes auteur de l’article, Sami Belloumi, qui a eu la gentillesse de me consacrer quelques minutes. Contrairement à nous, Monsieur Belloumi s’est rendu sur place, a discuté avec le témoin, et m’a indiqué avoir écarté la thèse du reflet, donc de la photo prise de l’intérieur de la maison et non de l’extérieur. Monsieur Belloumi soulevait une objection qui à mon sens est significative : au final, quel intérêt aurait cette personne à raconter une telle histoire ?

A ce soir, nous restons cependant sur cette conclusion, obligatoirement provisoire de par les lacunes et manques soulevés au début de cet article : reflet sur une vitre. Ce qui entraine la génante remise en cause de la véracité du témoignage, malgré la sincérité émanant du témoin dans la vidéo. SI notre thèse est juste, se pose la question des motivations de cette histoire. Nous sommes bien sur ouverts à la discussion, et serons à même de reviser notre position à réception d’éléments probants. Si le témoin souhaite échanger avec nous, nous sommes à sa disposition, nous lui garantissons la confidentialité de nos entretiens.

La vidéo étant la propriété de La Voix du Nord, et n’ayant pas demandé l’autorisation à La Voix Du Nord, nous ne partagerons pas les copies d’écran, nous vous invitons à vous faire votre propre opinion en la visionnant dans l’article de La Voix Du Nord.

 

 

 

 

 

X