“L’histoire des Sciences l’a souvent montré : c’est lorsqu’un domaine est le plus incertain que la violence des hommes s’exprime avec le plus d’intensité. Il s’agit d’une violence d’idées. L’ignorance sur une question donnée incite au dogmatisme tous ceux qui pensent avoir la réponse à cette question puisque l’incertitude met sur le même pied d’égalité tous les avis, qui s’expriment alors avec le sentiment d’une égale légitimité. (…). C’est pourquoi aussi, dans un contexte pourtant bien différent, les querelles religieuses prennent-elles toujours un aspect aussi violent jusqu’à se transformer parfois en guerre, car chacun pense détenir, avec une égale conviction, la vérité.

C’est un peu ce qui se passe dans le domaine d’investigation qu’il est usuel de nommer l’ufologie. Là ou l’etrangeté du phénomène sur lequel il porte et là ou notre profonde ignorance sur sa nature devraient nous inviter à l’humilité, on ne connait pas aujourd’hui domaine plus divisé, ponctué par des querelles féroces entre tenants de telle ou telle théorie, ou la confrontation d’arguments cède rapidement la place à des attaques ad hominem, attaques dont la virulence confirment le principe selon lequel l’ignorance est le terreau de la violence.”

Philippe Solal, Ovnis et Conscience, JMG Editions, Avril 2015

“Le pire ennemi de la connaissance n’est pas l’ignorance, mais l’illusion de la connaissance”

Stephen Hawking


Nous sommes le 24/03/2019, c’est l”heure pour le DirNat actuel de vous livrer sa vision sur l’actualité ufologique de la semaine…

Une semaine qui commencait fort à Paris, avec une réunion METI. Le site du METI ne délivrant que peu d’infos sur l’actualité récente, je suis incapable de vous dire si c’était à huis-clos ou ouvert au public… Le fait est que la couverture médiatique n’a pas été extraordinaire. Et moi qui espérait que la presse allait s’emparer de ce rassemblement de scientifiques pour faire du papier sur le sujet… C’est raté. Quelques articles quand même, c’est Forbes qui ouvre le feu dès Lundi.

Sommes-nous dans un «zoo galactique» protégé par des extraterrestres ?

Peu de répercussions en France dans la semaine (il s’agira pour la plupart d’un copy du Forbes), un bon papier de Welt,

Pourquoi les extraterrestres se taisent

C’est plutôt ce we que les médias mainstream ont plus réagi, considérant surement le sujet comme plus léger pour le we. Ici LCI,

LCI : Comment les scientifiques envoient des messages aux extraterrestres

Et Le Figaro et le Point. Corse matin duplique l’article, bien que sur place, la réponse semble évidente : et pourquoi ils parleraient aux pinzuti ?

Pourquoi nos messages aux extraterrestres restent sans réponses ?

Nan, mais ça va je rigole, en plus je rappelle que nous sommes en conférence en Corse le Samedi 11 Mai avec Egon Kragel, Thibaut Canuti, Joslan F. Keller.


Quelques cas intéressants cette semaine, avec tout d’abord un fallstreak hole à Dubai, il a fait le tour du monde celui là…

INSOLITE, quel est ce phénomène atmosphérique observé dimanche ?

Un nuage lenticulaire de nuit et éclairé par la quasi pleine lune en Russie, très joli cliché, on dirait presque une peinture,

The Friday black hole sun…

Et puis le gros buzz de Red Bull qui a réussi son coup avec un lacher de wingsuit qui a fait son petit effet, un des faits d’actualité le plus partagé mondialement cette semaine. On a choisi l’article de l’Obs, pour la vidéo.

Non, il n’y a pas eu de météore dans le ciel de Los Angeles


On apprenait également cette semaine qu’un gros caillou avait traversé notre ciel en Décembre, dans une zone non habitée. Plutôt chanceux, sur le coup, parce que l’impact aurait été assez violent… La question étant : pourquoi la NASA a-t-elle mis trois mois pour transmettre l’info ? Encore une fois, du métal dont on fait les soucoupes…

Une météorite, qui a explosé avec la puissance de 10 fois Hiroshima, révélée trois mois après par la Nasa


Moins sexy, mais intéressant, un article de Frontiers in Microbiology sur l’affaiblissement des défenses immunitaires lors des voyages de longue durée dans l’espace. Ce qui peut paraitre anecdotique, mais une crise d’herpès à plusieurs milliers de kilomètres de la pharmacie la plus proche, ça s’anticipe…

Dans l’espace, personne ne vous entendra gratter…


Space.com nous délivre un papier sur la conférence “Beyond The Cradle” (Au delà du berceau) qui s’est tenue le 14 Mars. je ne résiste pas au plaisir de partager le propos de Ytasha Womack :

“Je sais que beaucoup de gens ont été encouragés à ne pas utiliser leur imagination, mais l’imagination peut être un outil de résilience pour aider les personnes à dépasser leurs limites de manière à pouvoir même envisager un avenir. L’avenir les inspire alors à se sentir responsables et à prendre des mesures pour créer le genre de monde qui valorise l’humanité. ”

Conférence “Beyond The Cradle” : l’avenir est à venir

Ce qui nous amène (justement), au sujet de la semaine…


Nico Augusto, au Japon depuis le début de l’année, a fait un live cette semaine avec comme sujet “Les Japonais croient-ils aux extraterrestres”.

Nico Augusto : les japonais croient-ils aux extraterrestres ?

Une vidéo assez riche, avec des informations que nous, occidentaux, maitrisons mal, voir pas du tout. D’ou l’intérêt de l’échange et du voyage, d’ailleurs. Nico, qui en début de vidéo, revient sur le trait d’humour d’Astronogeek dans sa dernière prestation.

Astronogeek ouvre la saison de la chasse aux ufologues ?

Thierry Gaulin El Presidente d’OVNI Languedoc, se postionne également.

To be or not to be.

Alors, bonne vanne, mauvaise vanne, le sujet n’est pas vraiment là. Dans le contexte actuel, chacun se fera son idée. On nous répondra que la blague concernait les ultra-croyants qui se prennent à coup d’architecture sacrée et de mesures de Bovis dans les Crops. Moi, je dis : un peu court, et pas si simple…

Alors, si on parlait de cartesianisme ? On rappelle que l’ouvrage de Descartes, Discours de la Méthode, était sous-libellée “Pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences”. Je rappelle que Descartes, c’est aussi “Cogito, Ergo Sum”, traduit (un peu faussement) par “Je pense donc je suis”. Et puisqu’on est dans la philo, n’oublions pas le “Ce que je sais, c’est que je ne sais rien” prêté à Socrate par Platon.

Bien, certains termes de l’équation étant posés, essayons d’avancer. Evacuons immédiatement l’équation de Drake, qui n’a jamais eu qu’une portée prospective. D’ailleurs, les hypothèses avancées dans la vidéo sont totalement infondées, définir des valeurs de cette équation est un non-sens scientifique, voir une masturbation intellectuelle totalement inutile. Un peu de recul suffit pour comprendre l’intérêt de la réflexion de Drake : statistiquement, il n’y a que peu de chances que nous soyons la seule forme de vie dans l’Univers. Pourquoi, parce que, comme le disait (encore lui…) Descartes, l’Univers n’est pas infini, mais indéfini. Ca fait une légère différence…C’est comme la constance cosmologique d’Einstein. Nous ne connaissons pas notre Univers, et nous avons observé (de très loin) l’équivalent d’un verre d’eau d’une mer assez vaste.

Quand on a dit ça, qu’est qu’on a dit au final ? Pas grand chose, en fait. Si Astronogeek veut porter un message de lumière, pourquoi ne pas s’attaquer à des sujets réellement problématiques ? Les raeliens, par exemple ? La scientologie, aussi ? Ou les sectes utilisant l’ufologie comme porte d’entrée ? Et pourquoi pas le survol de Fessenheim, pour que l’Etat nous dise enfin ce qu’elle sait sur cette nuit du 24 Mai 2018 ?

Voir, mieux, essayer de définir ce qu’est l’ufologie. Bridenstine fait-il de l’ufologie en parlant d’une possible découverte de vie sur Mars ? Claude Vorilhon est-il un ufologue ? Molinaro représente-t-il un mouvement de l’ufologie ? C’est une vraie bonne question. Je le dis, le milieu ufologique abrite des fous, des escrocs et des imbéciles, mais également des personnes responsables et rationnelles, assez curieuses pour étudier un phénomène hautement intriguant de façon objective. Il serait peut-être utile de réfléchir à une redéfinition du vocabulaire.

Alors, peut-être que c’est prévu, mais si on veut rester dans le domaine de l’astrophysique, le calendrier cosmologique de Carl Sagan est un sujet hautement intéressant. Et il intégre un aspect dynamique qu’on ne retrouve que très partiellement dans l’équation de Drake. Si vous ne connaissez pas, je vous laisse découvrir.

Enfin, annoncer tout de go que l’ensemble des cas ufologiques sont de la merde, ça me parait tout sauf scientifique. C’est vrai que beaucoup de cas trouvent une explication physique, naturelle, et transversalement socio-psychologique. Je suis le premier à inviter les gens qui nous suivent à lire Pierre Lagrange, pour lequel j’ai le plus grand respect. Oui, je trouve que certains chercheurs vont trop loin, sont trop dogmatiques ou totalement perdus. Et oui, certains témoins ne sont pas d’accord avec nos conclusions. Je prend un cas ou le témoin, à qui nous annonçons que nous avons de très bonnes raisons de penser qu’il a vu un hélicoptère, refuse nos conclusions. Il n’y a pas de problème, le MUFON France n’est pas là pour délivrer une vérité absolue. J’irais même plus loin : nous ne sommes pas en mission.

Mais ce n’est pas en étant condescendant que le sujet va avancer. Pour exemple, Eduardo Molinaro, littéralement mystifié par le crop circle d’Astronogeek et consorts, continue ses conférences et ses vidéos. Malgré ce qui a pu être affirmé, les “preuves” de l'”expérience” n’ont fait que glisser sur le noyau dur des ultra-croyants, voir même ont fortifié leurs convictions. Affirmer, convertir à une pensée unique, légiférer sur les fake news, discréditer ceux qui pensent autrement en les traitant d’imbéciles n’est pas, à mes yeux, la bonne solution. Parce que, qu’on le veuille on non, l’Homme a besoin de croire en quelque chose de plus grand que lui. Dieux au début, Dieu hier, extraterrestres aujourd’hui. Et demain ? Et le plus paradoxal, c’est qu’ils ont peut-être raison, je n’ai pas d’éléments probants pour les contredire.

“Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrais pour que vous puissiez le dire”. Voltaire ? Pas sur. la bonne solution est à mon sens la maieutique, pas le dogmatisme. Et la violence d’idées ne peut qu’apporter la violence physique.

Pour finir sur ce sujet, je suis à la disposition d’Arnaud, nous avons déjà pu discuter ensemble au micro de Bob Bellanca sur BTLV. Je crois qu’il connait au final très mal le milieu ufologique, et qu’il serait étonné du travail de certains chercheurs ou structures en France.

Le “I Want to believe” ne doit pas se transformer en “I want to live”. Réfléchir aux Autres, c’est sé définir soi-même.


Allez, on finit (comme souvent) avec un article sur Oumuamua. Les astrophysiciens travaillent d’arrache pied pour expliquer (réfuter la thèse d’Avi Loeb). J’ai choisi cet article de Scientific American, plus mesuré dans ses propos que d’autres articles n’hésitant pas à faire passer Loeb pour un illuminé pronant l’invasion extraterrestre.

Oumuamua, Our First Interstellar Visitor, May Have Been a Comet After All


Bonne semaine à tous !

Pascal Fechner

DirNat MUFON France

www.mufonfrance.com

N'oubliez pas de partager ☺
X