“L’art de la surprise cosmique, les deux autres chercheurs que récompense ce Nobel de physique 2019 le connaissent bien. Quand, en 1995, Michel Mayor, né en 1942, et Didier Queloz, né en 1966, qui est alors son thésard, annoncent avoir détecté une planète géante tournant à proximité immédiate de l’étoile 51 de la constellation de Pégase, c’est la stupéfaction pour beaucoup. A l’époque, comme le rappelle, un sourire dans la voix, Jean Schneider, chercheur à l’Observatoire de Paris et fondateur de L’encyclopédie des planètes extrasolaires (qui compte aujourd’hui plus de 4 000 entrées), « un célèbre astronome américain, Alan Boss, avait dit que de telles planètes ne pouvaient pas exister »…”

Le Monde


Bah oui, les exo-planètes, ça n’existe pas… Ca n’existe pas avant 1995. Je rappelle (quand même) que la découverte a été faite à l’observatoire St Michel dans les Alpes de Haute Provence.

Lien vers l’article du Monde :

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/10/08/le-nobel-de-physique-attribue-au-cosmologiste-canado-americain-james-peebles-et-aux-decouvreurs-de-la-premiere-exoplanete-les-suisses-michel-mayor-et-didier-queloz_6014676_1650684.html

Lien vers l’article de la Provence :

https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5710186/breve-alpes.html

N'oubliez pas de partager ☺
X