Christian Doumergue sort son nouveau livre, “Mythes et Symboles Cachés dans nos Séries Préférées”.

On doit à Christian DOUMERGUE d’excellents ouvrages, tels “L’Ombre des Templiers” ou “A Coeur des Théories du Complot”

Ici, ce sont les séries qu’il passe au scan mythologique et symbolique. Alors, toutes n’y sont pas, on pourrait citer Stranger Things ou Project Blue Book, mais qu’à cela ne tienne, on pourra ainsi espérer un Tome II !

En attendant, Christian Doumergue a eu la gentillesse d’écrire un texte de présentation à l’intention des MUFOllowers, que nous partageons ici. Un grand merci à lui !!!



Mythes & symboles cachés dans nos séries préférées

De Christian DOUMERGUE | éditions de l’Opportun.

Certainement apparu dans la nuit des Temps, le récit religieux a longtemps permis à l’homme de vivre avec les trois grandes questions qui le hantent depuis qu’il existe : d’où vient-il ? Qui est-il ? Où va-t-il ?

En Occident, durant des siècles et des siècles, les mythologies païennes, puis les grands récits chrétiens, ou des courants plus ésotériques, liés à des croyances occultes, comme l’Alchimie par exemple, ont répondu à ces questions.

Avec l’émergence du positivisme, et d’une culture scientifique matérialiste, l’homme s’est cependant progressivement émancipé de ses anciens « dieux. » Ce faisant, il s’est retrouvé seul face à l’insaisissable. Mais ses questions existentielles et métaphysiques, ses questions essentielles, qui font partie de sa nature, sont restées en lui et ont pris d’autres « formes » pour s’exprimer.

Lorsque le philosophe Friedrich Nietzsche (1844-1900) avait prophétisé de façon tout à fait saisissante la mort de Dieu (déjà arrivée) dans son ouvrage Le Gai Savoir publié en 1882, il y affirmait que la mise à mort de Dieu et sa disparition des consciences humaines étaient trop terribles pour que l’humanité ne remplace pas Dieu par autre chose, en l’occurrence des « jeux sacrés » sur la nature desquels il ne s’étend pas.

Les séries télé – pas toutes évidemment, mais certaines d’entre elles – apparaissent comme une expression, parmi d’autres, de ces « jeux sacrés » suppléant à la mort de Dieu. Dans mon ouvrage Mythes & symboles cachés dans nos séries préférées qui vient de paraître aux éditions de l’Opportun, j’analyse cette dimension religieuse et métaphysique des séries télé.

S’il est des séries clairement ésotériques et spirituelles comme Lost, dont la richesse symbolique reste incomparable, le thème religieux est en réalité présent dans de très nombreuses séries. La question religieuse est notamment centrale dans Games of Thrones, qui comporte en outre de nombreuses références mythologiques plus ou moins conscientes. De la même façon, la série Westworld, sous couvert d’un récit de science-fiction évoquant l’intelligence artificielle, explore la double question de l’éveil spirituel et du cycle sans fin des réincarnations.

Il n’est dès lors pas étonnant que dans l’univers très religieux et mythologique qui est celui de nombreuses séries télé, les croyances ou mythologies ufologiques soient légion. Cela est le reflet de la dimension métaphysique de ces séries télé : il est en effet incontestable que plusieurs courants ufologiques ont un caractère « religieux. »

En liant la question extraterrestre à celle de la vie sur Terre, tout au moins à son évolution, la théorie des anciens astronautes a par exemple lié la question de la vie extraterrestre à celle du divin. Cette théorie, souvent qualifiée de néo-évhémériste, en référence au mythographe grec Évhémère (vers 316 av. J.-C. – vers 260 av. J.-C.) pour qui les dieux évoqués par les mythes seraient des personnages réels qui auraient été divinisés bien après leur mort à travers le souvenir glorieux, ou terrifiant, qu’ils auraient laissé, est très présente dans de nombreuses séries télé ou films et montre l’influence de la culture ufologique sur l’imaginaire contemporain.

Le film et les séries Stargate reposent ainsi entièrement sur la théorie des anciens astronautes. La série télé X-Files s’en est servi pour scénariser certains de ses épisodes les plus captivants. Et on retrouve cette théorie dans l’univers Marvel, plus particulièrement dans Thor. Elle est encore là dans les films Prometheus et Alien Convenant… Deux cas plus particulièrement intéressants encore. En effet, les zones d’ombre du scénario de Prometheus ne peuvent être comprises qu’au regard de certains écrits « ufologiques », non cités dans le film, mais qui en donnent les seules clés de lecture satisfaisantes ! Ces écrits, affirmant que le Christ n’était autre qu’un extraterrestre, permettent seuls de comprendre plusieurs éléments et développements du scénario. Comme pour Lost, la clé de l’intrigue se trouve hors de l’œuvre.

Et l’on mesure, ce faisant, à quel point séries télé et films puisent leur inspiration dans nos interrogations métaphysiques, que celles-ci se rattachent à des mythes et religions séculaires ou qu’elles adoptent d’autres formes comme ce que l’on pourrait qualifier de mysticisme ufologique. Un concept très présent dans X-Files, où la quête de la vie extraterrestre relève de la volonté de croire en une autre réalité susceptible d’expliquer l’incompréhensible. Le fameux « I want to believe » (« Je veux croire ») de Fox Mulder !


Lien vers l’éditeur :

https://www.editionsopportun.com/auteur/68/christian-doumergue

N'oubliez pas de partager ☺
X