Ca n’aura pas trainé. Enfin, les recherches des ufologues brésiliens n’auront pas trainé, parce ce qui aura été trainé dans la boue, ce sont ceux qui ont osé rapidement émettre des doutes sur cette affaire… Parce que je n’ai pas souvenir de commentaires aussi orduriers, vulgaires et minables que depuis que nous avons essayé de comprendre ce qui c’était passé à Magé. 

Gevaerd et l’équipe du magazine brésilien UFO se sont aussi pris des seaux de merde, et encore, ils n’ont même pas commenté les délires de Treffainguy… Alors, pour les rageux, une enquête de terrain mené par des ufologues brésiliens en place, après vous pouvez encore vous faire des films sur ce cas, mais pour nous l’affaire est définitivement pliée.

Lien vers l’article :

https://ufo.com.br/noticias/caso-mage-a-historia-de-um-ufo-que-nunca-existiu.html?fbclid=IwAR267dmeJxc9Jc0OQx5ONNEgHN_UeYbyAW3oEhc6fFXEqMzjA-0bBVQrco8


Proposition de traduction :

Chute d’OVNI
Crédits: UFO Magazine

Comme tout le monde le sait, et pas seulement au Brésil, une vague de rumeurs sans origine précise s’est répandue sur les réseaux sociaux, affirmant qu’un OVNI serait tombé à Magé, une ville des plaines de Rio de Janeiro, et que l’armée aurait fermé la zone et empêcherait rapprocher les gens. Mais que s’est-il réellement passé là-bas?

Il est toujours difficile de détecter l’origine d’une rumeur. Autant nous essayons de revenir en arrière pour atteindre la première personne qui l’a propagé, en période de réseaux sociaux, de pandémie et de quarantaine cela devient pratiquement impossible.

Ainsi, notre histoire commence avec la publication d’une fille, résidant dans la municipalité et Magé, qui a partagé un audio qui disait qu’un objet était tombé dans IMBEL, à côté d’un lac, que l’objet avait la forme d’un couvercle de marmite et cette partie a été enterrée dans le sol.

La même fille a ajouté un commentaire de son père au poste sur un mouvement exceptionnel d’hélicoptère au-dessus de la ville.

 

Explosions bleues


Explosion de transformateur. Crédit: YouTube

À partir de cela, des détails ont commencé à être ajoutés et une série de faits communs et aléatoires est devenu un cas d’OVNI qui a déplacé les stations de télévision, créé une vague de rumeurs sans aucune conformation et traversé les frontières du pays.

L’histoire originale disait que cela se serait produit aux premières heures du lundi 12 mai. Et l’enregistrement qui devait avoir été fait et envoyé par un conseiller de la ville de Magé, le sergent Lopes, a été fait parce que les gens étaient effrayés par le bruit d’une explosion.

Magé est une ville de montagne, avec beaucoup de forêt dans les environs, dont le climat varie beaucoup comme il se produit dans n’importe quel endroit de ces régions. Et c’est important parce que des vidéos ont été faites parlant d’explosions et montrant des lumières bleuâtres en arrière-plan, avec un bruit étouffé au loin, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Cela est typique d’une explosion de transformateurs de lumière, qui explosent souvent dans les climats humides avec de la bruine, surtout quand il y a peu d’entretien. L’image qui illustre ce sujet montre le ton bleu de l’explosion, qui peut être comparé à la vidéo publiée sur les réseaux.

 

IMBEL


5.66 fusil d’assaut fabriqué par IMBEL. Crédits: IMBEL

À Magé, depuis les années 70, il y a une usine d’explosifs commandée par l’armée, mais qui est aujourd’hui à capital mixte, appelée l’industrie brésilienne du matériel militaire (IMBEL), dont l’origine remonte à 1808 et à l’usine de Lagoa Pólvora Rodrigo de Freitas, à Rio de Janeiro, fondée par D. João VI.

L’unité IMBEL Magé fabrique de la nitroglycérine et d’autres explosifs et est répartie sur une grande superficie de forêt. L’ensemble de l’installation a été stratégiquement construit de sorte que, en cas d’accidents et d’explosions, la ville et ses habitants ne soient pas affectés ou soient très peu affectés.

Pour une de ces coïncidences qui semblent avoir agi pour ne rien transformer en tout, exactement à la date de la supposée chute, c’était l’anniversaire de l’usine, et les célébrations impliquaient, comme cela se produit chaque année, des tirs de canon. Donc, oui, il y a eu des explosions, mais pas comme elles auraient été.

Pour montrer que tout était en paix, Maurício Junior, du portail NDM, s’est rendu à l’endroit où se trouve IMBEL, la nuit suivante, et a fait la vidéo ci-dessous, montrant que tout était calme et paisible dans la région:

 

Google UFO et l’IMBEL tuent

De plus, parmi les histoires ajoutées, il y a une photo de google, qui montrerait une “soucoupe volante tombée dans les bois”. Cette photo a couru sur les médias sociaux comme si c’était une excellente trouvaille. ´

Et l’image est vraie, mais elle n’a rien d’extra-terrestre. C’est juste la lumière du soleil qui tombe sur un toit avec une couverture métallique, comme le montre la vidéo ci-dessous, aimablement fournie par Romulo Rocha, propriétaire de la chaîne Romulo PQD sur YouTube, qui s’est rendu sur le site et a filmé le prétendu OVNI:

 

De plus, Rocha a effectué un vol en parapente à travers la région de l’IMBEL et a précisé qu’il n’y avait rien tombé là-bas, ni des arbres cassés ou des signes d’incendie et des dommages à la forêt qui seraient attendus en cas de chute.

 

Rocha a été le regard de beaucoup d’entre nous qui, piégés à la maison par la quarantaine, n’ont pas la même possibilité d’aller sur place pour faire les recherches nécessaires. Nous apprécions vraiment votre disponibilité et votre enthousiasme à mener les enquêtes, et votre gentillesse à nous remettre les vidéos.

 

Réservoir satellite


Réservoir satellite Crédit: Agence spatiale brésilienne

Ici, il convient d’ajouter que ce même week-end, les satellites Starlink de SpaceX,  la Station spatiale internationale (ISS) et le télescope Hubble étaient visibles dans certaines régions du Brésil, ce qui a dérouté les observateurs.

De plus , l’une des étapes de la fusée chinoise Longue Marche 5-B est rentrée par inadvertance et a dispersé ses morceaux en Afrique de l’Ouest. Avant la chute, cependant, l’objet a traversé le territoire brésilien, mais lors de l’étude de sa trajectoire, toute possibilité de chute de ses parties sur notre territoire a été exclue.

Cette information est importante car nous avons reçu un rapport d’une personne qui nous a demandé de rester anonyme, disant que parce qu’il était l’ami d’un commandant de l’IMBEL, il avait réussi à entrer dans l’usine et aurait vu, à quelques centaines de mètres d’un entrepôt, à l’intérieur de la forêt , un objet sphérique et métallique, d’environ 3,5 m de diamètre, qui était tombé à cet endroit.

Selon ce témoin présumé, il n’y avait pas d’arbres cassés ni de dommages à la forêt, et il semblait que l’objet n’était pas tombé, mais qu’il avait atterri là-bas, ne cassant qu’un ou deux arbres. Il a ajouté qu’il y avait beaucoup de soldats là-bas, mais qu’ils garderaient l’objet, mais que dans la ville, personne n’avait vu de mouvement militaire.

Selon la personne, il y a une garnison militaire à Petrópolis, une ville qui n’est pas loin de Magé, et les soldats seraient entrés dans la forêt.

 

Notre calcul


Crédits: Revista UFO

Par conséquent, nous avons contacté la direction de l’entreprise et avons parlé avec le colonel Assis, qui nous a expliqué les célébrations de l’anniversaire de l’usine et nous a dit que rien d’autre ne s’était passé là-bas. Il nous a également assuré, très fermement, qu’à IMBEL personne n’entre sans passer par un protocole de sécurité.

Cela, bien sûr, est parfaitement logique, car nous parlons d’une usine d’explosifs et d’une zone de sécurité nationale. Il est évident que vous ne pouvez pas entrer librement. Soit dit en passant, voici la question: quelqu’un connaît-il une usine où l’on peut entrer à volonté?

Quant à la présence de soldats, le colonel nous a assuré qu’il n’y avait rien et que quelque chose de cette proportion ne se serait pas produit sans un mouvement qui serait visible dans toute la ville.

Cependant, une nouvelle vidéo montrant deux arbres cassés et un espace ouvert dans la forêt circule dans les filets. D’après ce que nous y voyons, il n’y a rien d’exceptionnel, mais comme tout a pris une proportion déraisonnable, cela vaut la peine d’enquêter aussi.

Rocha promet d’aller sur le site pour tirer. Pour l’instant, vous pouvez voir de quoi il s’agit dans les images ci-dessous:

Pendant que nous préparions cet article, nous avons appris le décès d’un employé d’IMBEL, victime d’un accident avec des explosifs à l’usine de Magé. Nous regrettons et sympathisons avec la famille de la victime, et ici nous mettons la note d’IMBEL sur la question pour préciser que cette mort n’a rien à voir avec les rumeurs circulant sur la chute d’un OVNI.

UFO Magazine n’invente pas de nouvelles et ne crée pas de fausses nouvelles. Ici, vous êtes et serez toujours informés de la vérité.

N'oubliez pas de partager ☺
X